01/01/2013

ÉMILE TIRILLY GARDE EN INDOCHINE

1947, pose souvenir pour une barbe qui ne plaisait pas à son chef
et qui fut rasée juste après

 

• Né le 29 février 1920 à Penmarc'h Finistère
• Sous officier de carrière de la Marine nationale
• 12 décembre 1946 : détaché au Corps expéditionnaire d’Extrême-Orient
• 17 décembre 1946 : embarqué à Marseille à bord du Champollion
• 12 janvier 1947 : débarqué à Saïgon , détaché au 1er Régiment de Garde Républicaine Cochinchinoise 4ème groupe d’Escadrons de G.R.C.
• 27 janvier 1949 : embarqué à bord du Champollion à Saïgon
• 19 février 1949 : débarqué à Marseille



DE MARSEILLE À SAÏGON À BORD DU CHAMPOLLION

À bord du Champollion, les officiers étaient en 1ère et 2ème classe, les sous-officiers et hommes de troupe étais logés à la même enseigne : dans les cales, avec des tables et des bancs, des hamacs fixés à des crochets au plafond, des bacs avec une rampe de robinets pour la toilette. Pour un ancien de la Royale rien de bien changeant mais la vue du Cap Saint-Jacques et l’arrivée à Saïgon mettait fin à cette croisière pas très confortable.

1946, départ pour l’Indochine, détroit de Messine, le volcan Stromboli





















Nouvelle année entre Port Said et Djibouti
1947, canal de Suez, à Ismalyeh, sur les bords du Canal de Suez,
 monument inauguré en 1930 en l’honneur des soldats et marins
 morts au cours de la guerre 1914 - 1918, pour la défense du canal
1947, à bord du Champollion en regardant passer le Paquebot Pasteur
Le Bar du Palmier en Zinc, Djibouti, lieu mythique et incontournable pour s'y désaltérer
1947, escale du Champollion
Colombo, vendeurs ambulants
1947, arrivée au port de Saïgon
Port de Saïgon, Messageries Maritimes près de la pointe des blagueurs
12 janvier 1947, débarqué au port de Saïgon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire